LA MICRO-SIESTE : LA SOLUTION POUR ÊTRE PERFORMANT

La micro-sieste : la solution pour être performant

De nombreux articles de presse rappellent les bienfaits de la sieste mais derrière chacun des lecteurs, on trouve une personne débordée et donc dubitative…
« C’est bien gentil mais ce n’est pas pour moi. »
« La sieste ? mais quand est-ce que je pourrai la faire ? »
« Ah si mon patron me surprenait pendant la sieste ! » Etc.
Pour autant, la sieste est physiologique et se situe entre 13 et 15 heures la plupart du temps.

Concrètement de quoi s’agit-il ? Une mode ? Un réel besoin ?

Faire une micro-sieste ne signifie pas être paresseux ou procrastiner.
Faire une micro-sieste n’induit pas une baisse de productivité. C’est même tout à fait l’inverse !
Pourquoi lutter contre la fatigue quand dix minutes suffisent à « recharger les batteries » ? Se détendre, dormir représentent une exigence vitale.

Dans notre monde actuel fait d’immédiateté, d’hyperconnectivité, de surinformation, des millions de personnes démarrent chaque jour avec un déficit de sommeil, ce qui est négligeable pour leur santé. Le manque de sommeil est un véritable accélérateur de maladies…

Je ne vous demande pas de dormir au travail. NON, mais pratiquer la micro-sieste peut vous permettre d’optimiser votre journée et même votre soirée, de retrouver toute votre concentration et votre énergie dès que le besoin s’en fait sentir.

Vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Qu’à cela ne tienne, voici quelques conseils pour accroître votre efficacité :

  • Tout d’abord, il faut commencer progressivement et s’accorder un temps de pause de 5 minutes, puis augmenter la durée si vous en avez la possibilité,
  • Ecoutez votre corps qui vous parle, certains signaux nous permettent de choisir le meilleur moment, par exemple quand on ne parvient plus à se concentrer,
  • La première chose à faire est de s’isoler des éventuelles interactions y compris – et surtout -du smartphone !
  • Se poser sur son siège le dos droit, les deux pieds bien ancrés au sol, les deux mains posées sur les jambes, les yeux fermés,
  • Ensuite on pratique la respiration abdominale, inspiration par le nez, on bloque la respiration et on souffle par la bouche (comme si nous soufflons dans une paille),
  • Vous ralentirez progressivement le rythme de votre respiration en vous concentrant sur l’air qui entre par vos narines et qui ressort par votre bouche,
  • Au bout de quelques respirations, je vous invite même à penser à quelque chose d’agréable pour éviter de réfléchir aux urgences de votre journée… Ce peut être un moment agréable dont vous vous rappelez ou une image inventée, un paysage par exemple. L’idée est de vivre une expérience positive et de s’accorder dès que c’est possible des petits moments pour vous recentrer,
  • Alors que vous respirez paisiblement, vous décontracterez ensuite chaque partie de votre corps, en partant de votre crâne jusqu’au bout de vos pieds.

C’est bien beau, mais je fais comment pour me réveiller ?

Vous risquez d’avoir du mal à vous détendre complètement si vous craignez de ne pas vous réveiller à temps. Aussi je vous conseille de programmer un réveil.
Autre technique : faire cette sieste flash avec un stylo, une cuillère ou un trousseau de clés dans les mains et laissez tomber les bras de chaque côté. A coup sûr, la chute de l’objet vous permettra de vous réveiller à temps !
Oui mais pourquoi s’endormir si c’est pour se réveiller dix minutes plus tard ? Testez-la quelques jours de suite et vous jugerez par vous-même !

About the author: Murielle Fossier